Le salon Culture et Jeux Mathématiques 2018

Le thème du 19e salon est "Mathématiques et Mouvement".

Tout est mouvement ! Tout se définit et se comprend à partir du mouvement ! Les mathématiques sont alors nécessaires et omniprésentes... Elles sont en première ligne pour nous aider à décrypter, comprendre et modéliser.

Comme l’écrit le parrain de cette 19e édition, Jean-Philippe Uzan, dans son ouvrage 'L’Harmonie Secrète de l’Univers', «Un enfant peut apprendre la musique par imitation et habitude. Mais il lui faudra, selon Socrate et Platon, «apprendre à compter». C’est l’apprentissage des nombres, sous toutes leurs formes, qui ouvre la voie à la matematike à travers l’étude des «quatre soeurs» : l’arithmétique, la géométrie, l’astronomie et la musique. [...] Ce (...) lien perdure jusqu’à aujourd’hui où la géométrie est directement liée à la cinématique (l’étude du mouvement). C’est la conjonction de ces deux disciplines, chez Newton puis chez Einstein, qui permet de formuler une représentation de l’espace.»

Dans le monde scientifique, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, tout, absolument tout, est en mouvement. En astrophysique, en physique, en chimie, en biologie, le mouvement engendre courbes, ondulations, vibrations, énergie, vitesse et accélération... La recherche mathématique se nourrit de toutes ces découvertes, ces expériences et développe de nouvelles théories et de nouveaux outils. Aujourd’hui ces derniers permettent l’optimisation de notre vie quotidienne, par exemple avec l’amélioration de la gestion des données, la domotique, etc. Dans le monde artistique, le mouvement c’est la vie : en danse comme en peinture, sculpture, littérature et même au cinéma, tous les artistes cherchent à reproduire le mouvement, il est même l’essence de l’art cinétique. Il a traversé les âges jusqu’à nos mouvements artistiques les plus récents ! Le mouvement donne du corps aux maths ; il tisse un lien entre le monde abstrait des mathématiques et le monde sensible.

- En arithmétique : de la comptine numérique, frappée, chantée, dansée, aux actions (ajouter, soustraire, multiplier, partager) sous-tendues par les 4 opérations, le mouvement est présent dans le corps de l’enfant.

- En géométrie : la danse, la manipulation sont à l’origine des premiers apprentissages pour appréhender l’espace et les formes. L’origami est une mise en mouvement de nombreuses  transformations géométriques comme  symétries, translation, rotations ...

- En analyse : de nombreuses courbes se définissent par le mouvement d’un point ; les traceurs de courbes donnent vie à ces tracés.

- En informatique : grâce à la mise en place de codes, les algorithmes sont une mise en mouvement du raisonnement logique. Ils le  concrétisent.