Salon Culture & Jeux Mathématiques→ Conférences & débats

Jean-Philippe Uzan présente sa conférence pour la 19e édition du salon

Jean-Philippe Uzan présente la conférence qu'il donnera le dimanche 27 mai 2018 sur l'espace rencontres du salon Culture et Jeux Mathématiques.

Voir la vidéo

Emmanuel Trélat présence sa conférence pour la 19e édition

Emmanuel Trélat présence la conférence qu'il donnera sur l'espace rencontre, le jeudi 24 mai 2018, au salon Culture et Jeux Mathématiques.

Voir la vidéo

Temps et Mouvement - Roland Lehoucq

par Roland Lehoucq (astrophysicien, CEA Paris - Saclay)

Coordonnées spatio-temporelle : Salon des Jeux Mathématiques, place St Sulpice, le vendredi 25 mai 2018 à 16h

Au XVIIe siècle, Galilée affirme que « le mouvement est comme rien », signifiant par là qu’il était impossible de distinguer le mouvement rectiligne uniforme et l’immobilité. En généralisant cette idée à toute la physique Einstein fonde la relativité restreinte qui bouscule nos représentations de l’espace et du temps en faisant émerger la notion d’espace-temps. En décryptant certains films de science-fiction nous expliquerons et illustrerons des concepts révolutionnaires vieux de plus d’un siècle. Grâce à cette conférence la théorie de la relativité ne devrait plus avoir de secret pour vous. Mais attention, votre vision du monde pourrait s’en trouver bouleversée !


L'harmonie secrète de l'univers - Jean-Philippe Uzan

Par Jean-Philippe Uzan (directeur de recherche CNRS à l’Institut d’Astrophysique de Paris), le dimanche 27 à 16h

Résumé: Personne ne peut vous entendre chanter dans le vide! Et pourtant la musique et l’astronomie tissent des liens millénaires. Ces deux disciplines se sont influencées et continuent de le faire aujourd’hui offrant une façon nouvelle d’aborder de nombreux phénomènes astrophysiques. Cette conférence vous emmènera dans une balade entre science, arts, mathématique et histoire afin de considérer de nombreux phénomènes sous un nouveau jour.


Polysémies mathématiques

par Mickaël Launay, le dimanche 27 mai à 17 h

Résumé : Les mots ont un sens, non ? Un seul ? Certains mots ont plusieurs sens. Et peut-être même que d'autres sont sans sens. Car après tout, si un mot a cent sens, peut-on encore dire qu'il en a un seul ? En mathématiques l'usage de mots sans sens, ou - de manière équivalente - de mots à cent sens, permet souvent d'y faire tomber sous (le sens) certains résultats qui sans cette symphonie polysémique fussent restés bien obscurs.


Les points de Lagrange - Emmanuel Trélat

par Emmanuel Trelat, le jeudi 24 à 16h

Les points de Lagrange sont des points d'équilibre dans la dynamique céleste, en lesquels il est intéressant de placer des engins pour l'observation astronomique. Il faut toutefois les stabiliser car ces points sont instables, ce qui se fait par ma théorie du contrôle. Les mathématiques permettent par ailleurs de détecter la présence au voisinage de ces points de "courants de gravité", similaires aux courants marins, qui peuvent être cartographiés et utilisés pour planifier des missions interplanétaires ne nécessitant aucune énergie, donnant ainsi un véritable ticket gratuit vers l'espace.


Cryptographie et mouvement - Hervé Lehning

par Hervé Lehning, le vendredi 25 à 18h

Pour l’essentiel, la Première Guerre mondiale fut une guerre immobile où les transmissions chiffrées comme leur décryptement pouvaient se permettre la lenteur. Pour revenir à une guerre de mouvement, il fallait pouvoir combiner des opérations rapides. Cela demandait une mécanisation de la cryptographie et donc la création de machines cryptographiques comme la fameuse Enigma allemande. Nous profiterons de cet exposé pour évoquer les méthodes cryptologiques de ces deux guerres.


De surprenantes dunes sur la comète Tchouri - Philippe Claudin

par Philippe Claudin (Directeur de recherche au CNRS ESPCI), le samedi 26 à 17h

La sonde Rosetta, en orbite autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko

Pendant près de 2 ans, a révélé d'étonnants motifs sédimentaires ressemblant à des dunes. En effet, comment le dégazage dû au passage de la comète près du soleil peut-il produire un écoulement le long de la surface assez dense pour transporter des grains? Nous montrons que ce dégazage se répand latéralement sous la forme d'un vent thermique, en réponse à la forte différence de pression entre la face au soleil et la face à l'ombre, permettant ainsi de façonner des rides géantes d'une dizaine de mètres crête-à-crête.


Repères en mouvement : histoire de la vitesse - Christophe Studeny

par Christophe Studeny, le vendredi 25 à 17h

Historien de formation, à l'EHESS avec E. Le Roy Ladurie et ai publié L'invention de la Vitesse, chez Gallimard, sur la transformation de l'espace du XVIIIè au XXème siècle; et j'ai travaillé par la suite sur le thème des modifications du rapport au temps, lié à l'émergence de la vitesse.

v  Résumé :

Le référentiel de vitesse, depuis deux siècles, s’appuie sur trois repères principaux :

-  L’espace parcouru par unité de temps. L’évolution des vitesses moyennes que l’on peut objectiver par des tableaux comparatifs est à placer en regard des expériences de l’espace vécu : les moyennes horaires objectives lissent la réalité des expériences, climats et reliefs, lenteur des montées, rapidité des descentes. Le repère quotidien, durant des siècles, est le rapport nombre de pas/jour, avant de compter en kilomètres/heure, pour l’estimation d’un effort avant la mesure d’un trajet.

-  Les sensations de déplacement, variables avec les allures animales irrégulières, et les vitesses mécaniques continues, régulières. Des artistes, peintres, écrivains ont saisi cette accélération, d’un monde au pas à une civilisation de la vitesse, qui débute avec le galop du cheval, un demi-siècle avant le développement des chemins de fer.

-  Le temps, qui reste une construction scientifique et sociale. Le 19ème siècle voit le passage du jour à l’heure comme repère temporel quotidien, et le passage du temps solaire, local, au temps de l’horloge, national. La malle-poste donne encore ici le point de départ à une nouvelle appréhension du temps, avec une rigueur des horaires et une pression temporelle inédite, que les réseaux ferroviaires vont développer.

On peut ainsi associer l’approche culturelle et l’évaluation quantitative, avec cette échelle variable des vitesses et s’interroger sur la relativité de nos repères. 


Duodecim - "Faites des vers sans en avoir l'air"

le jeudi 24 mai à 15 heures

Pour Julien Marcland, il serait sans doute intéressant à cette occasion d'évoquer aussi peut être mon dernier ouvrage poétique à paraitre très prochainement chez Christophe Chomant éditeur, "Beaux présents dorés" (qui fera l'objet d'un spectacle l'année prochaine) où j'ajoute à des contraintes oulipiennes lipogrammatiques des contraintes de composition (un bâti et un guide) dérivées du nombre d'or

Un jeu de cartes qui réunit toutes les générations autour du plaisir de la poésie. Créez avec vos amis des vers sans en avoir l’air. Qu’ils soient drôles, fantaisistes ou émouvants, faites jouer votre imaginaire, comptez sur la chance, et contemplez-les « du haut des cimes » ! Avec les cartes que vous avez entre les mains soyez le premier à composer des vers de douze pieds. Des parties animées de 15 minutes, à partir de 2 joueurs et dès 7 ans, Duodecim est à la fois un jeu convivial et un outil pédagogique de découverte de la poésie et de la langue française.